Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : le centre de vacances de Carry-le-Rouet choisi pour isoler les rapatriés

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Coronavirus : le centre de vacances de Carry-le-Rouet choisi pour isoler les rapatriés
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le premier avion de rapatriement des Français de Chine est arrivé dans l'Hexagone, vendredi 31 janvier. Malgré leur absence de symptômes, ils vont être mis en quarantaine dans un centre de vacances à Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône). Ce lieu n'a pas été choisi par hasard.

Pourquoi le centre de vacances de Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône) a-t-il été retenu pour accueillir les quelque 200 Français rapatriés de Chine en raison du nouveau coronavirus ? "Le cahier des charges était relativement clair. Pour ce centre, il fallait un lieu vaste, mais aussi agréable. Le centre de Carry-le-Rouet réunit ces deux conditions, puisqu'il peut accueillir jusqu'à 400 personnes l'été, quand il est ouvert. C'est un centre de vacances particulièrement agréable, à proximité immédiate d'une crique et de la mer Méditerranée", indique le journaliste Josselin Debraux, en duplex sur place.

L'établissement a été réquisitionné par l'État

"Les autorités l'ont répété : pas question de mettre les familles dans un lieu de détention alors qu'elles ne sont pas malades. L'autre critère, c'est évidemment la sécurisation du site. On est dans un endroit isolé, loin des habitations, avec une seule route d'accès particulièrement facile à sécuriser pour les forces de l'ordre. Le directeur du site n'a pas eu son mot à dire, puisque son centre a tout simplement été réquisitionné par l'État", conclut-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.