Coronavirus : la situation s'aggrave à l'hôpital du Puy-en-Velais

L'épidémie de coronavirus s'aggrave dans certains départements. Au Puy-en-Velay (Haute-Loire), les médecins appellent à la plus grande prudence avec les vacances de la Toussaint. Des opérations doivent être déprogrammées pour mobiliser du personnel. 

France 3

À l'hôpital du Puy-en-Velay (Haute-Loire), il faut se réorganiser pour faire face au coronavirus. Les agents s'activent pour transformer un bloc opératoire en salle de réanimation. Dès le vendredi 16 octobre, quatre lits de réanimation supplémentaires ont été ouverts. La direction de l'hôpital est inquiète : la seconde vague sera probablement plus sévère que la première.

Le plan blanc a été déclenché

"En l'espace d'une semaine, on a vu doubler les patients Covid dans nos murs. Notre réanimation est saturée, on est obligé de recourir au plan blanc pour déprogrammer des opérations, des opérations fonctionnelles, pour pouvoir récupérer du personnel et venir doter nos créations de lits de réanimation de ces personnels", explique Jean-Marc Bolliet, directeur du centre hospitalier Émile-Roux. Aux urgences, le service a été divisé en deux avec une zone pour les personnes atteintes ou suspectées de Covid. Depuis une semaine, les huit box sont régulièrement occupés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Personnel hospitalier soignant un malade atteint du Covid-19, à l\'hôpital Lariboisière, Assistance Publique - Hopitaux de Paris, le 27 avril 2020. 
Personnel hospitalier soignant un malade atteint du Covid-19, à l'hôpital Lariboisière, Assistance Publique - Hopitaux de Paris, le 27 avril 2020.  (JOEL SAGET / AFP)