Coronavirus : la popularité de Macron et Philippe en forte hausse, mais la confiance dans le gouvernement en baisse

La cote de popularité du président est en hausse de 11 points au mois de mars, selon une étude Ifop pour le "JDD3. Mais paradoxalement, la confiance des Français dans l'exécutif chute d'autant en une semaine.

Le président, Emmanuel Macron, et son Premier ministre, Edouard Philippe, lors de la 74e commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale, à l\'arc de Triomphe à Paris, le 8 mai 2019.
Le président, Emmanuel Macron, et son Premier ministre, Edouard Philippe, lors de la 74e commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale, à l'arc de Triomphe à Paris, le 8 mai 2019. (CHRISTIAN HARTMANN / AFP)

Un résultat paradoxal. La cote de popularité d'Emmanuel Macron est en hausse de 11 points au mois de mars, et celle d'Edouard Philippe de 6 points, conséquence probable de la crise du coronavirus, selon une étude Ifop* parue dans le Journal du Dimanche du 29 mars. Mais dans le même temps, la confiance dans le gouvernement est en forte baisse, selon un autre sondage** du même institut commandé par l'hebdomadaire.

>> Coronavirus : retrouvez les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

Selon ce premier sondage, 43% des Français se disent satisfaits du président de la République (36% "plutôt satisfaits", 7% "très satisfaits"), contre 32% fin février. Il s'agit de son plus haut niveau depuis avril 2018.

Le chef de l'Etat gagne des points dans toutes les catégories d'âge, en particulier chez les plus de 65 ans (+17). Il fait également un bond significatif auprès des sympathisants des Républicains (de 29% d'avis favorable à 56%) et d'EELV (de 26 à 40%). Les électeurs de Marine Le Pen au premier tour de 2017 sont désormais 30% à être satisfaits, contre 19% fin février.

Le Premier ministre recueille quant à lui 42% d'avis favorables (36% de "plutôt satisfaits"), contre 36% il y a un mois.

Ce sondage suit la tendance observée dans plusieurs études publiées cette semaine, qui constataient un "ralliement des Français derrière l'exécutif en temps de crise". Une progression comparable à celle de François Hollande après les attentats de 2015 et à celle de Jacques Chirac après ceux du 11 septembre 2001.

La confiance dans l'exécutif en forte baisse

En revanche, plusieurs sondages ont montré que la confiance des Français dans l'exécutif pour faire face à l'épidémie de coronavirus baisse depuis plusieurs jours. 

Selon le second sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche, seulement 44% d'entre eux disent avoir confiance dans le gouvernement (9% "tout à fait confiance" et 35% "plutôt confiance") pour "faire face efficacement" à l'épidémie, soit 11 points de moins qu'il y a une semaine.

Sur les 56% des personnes restantes, 32% disent n'avoir "plutôt pas confiance" et 24% "pas du tout confiance" envers le gouvernement.

Les plus critiques sont les sympathisants du Rassemblement national, qui ne sont que 22% à avoir confiance, devant ceux de La France insoumise (29%) et des Républicains (42%). 56% des sondés proches du Parti socialiste se disent confiants envers le gouvernement. Et sans surprise, ils sont aussi 89% à l'être chez En marche. 

* Sondage mené par questionnaire auto-administré en ligne et par téléphone du 19 au 28 mars 2020, selon la méthode des quotas auprès d'un échantillon de 1 930 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Marge d'erreur d'entre 1 et 2,2 points.

** Sondage mené par questionnaire auto-administré en ligne du 26 au 27 mars 2020 auprès d'un échantillon de 1 007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.