Coronavirus : la pandémie aggrave la crise alimentaire

Dans les prochains mois, un risque de famine va planer sur la planète, en raison notamment de la crise sanitaire. Dans certains pays, le danger est déjà visible.

FRANCE 2

Ils manifestent, disent-ils, pour ne pas mourir de faim. Des scènes parfois violentes éclatent en Colombie ou au Panama. À cause du confinement et de la crise du coronavirus, ils n'ont plus de quoi s'acheter à manger. L'épidémie de Covid-19 pourrait faire passer le nombre de personnes souffrant de famine dans le monde de 135 millions à 265 millions d'ici la fin de l'année 2020.

Problèmes d'approvisionnement

"Ce qui nous inquiète, c'est la récession économique qui va être engendrée par le coronavirus. On estime qu'il y a plus de personnes qui vont mourir à cause de cette récession qu'à cause du virus en lui-même", s'alarme Tiphaine Walton, porte-parole du Programme alimentaire mondial de l'ONU. La production agricole mondiale est pourtant suffisante pour nourrir toute la planète, mais avec l'épidémie, les problèmes d'approvisionnement touchent de plein fouet les pays d'Afrique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans les prochains mois, un risque de famine va planer sur la planète, en raison notamment de la crise sanitaire. Dans certains pays, le danger est déjà visible.
Dans les prochains mois, un risque de famine va planer sur la planète, en raison notamment de la crise sanitaire. Dans certains pays, le danger est déjà visible. (FRANCE 2)