Coronavirus : la Nouvelle-Zélande ordonne le reconfinement d'Auckland

Quatre cas ont été enregistrés dans la plus grande ville du pays, après 102 jours sans nouvelle contamination parmi la population néo-zélandaise.

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern (à gauche) s\'exprime lors d\'une conférence de presse à Wellington, le 11 août 2020.
La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern (à gauche) s'exprime lors d'une conférence de presse à Wellington, le 11 août 2020. (SIPA)

La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a ordonné, mardi 11 août, le confinement pour trois jours de la plus grande ville du pays, Auckland, après l'apparition de quatre cas de coronavirus dans une famille de la commune. Aucune contamination au sein de la population n'avait été enregistrée dans le pays depuis plus de trois mois.

"Après 102 jours, nous avons nos premiers cas de Covid-19 enregistrés en dehors des installations destinées au placement à l'isolement ou en quarantaine gérées... alors que nous avons tous travaillé incroyablement dur pour empêcher ce scénario", a-t-elle déclaré.

"C'est quelque chose à quoi nous étions préparés, a-t-elle souligné. Nous avons passé 102 jours et il était facile d'avoir le sentiment que la Nouvelle-Zélande était sortie d'affaire. Aucun pays n'a passé autant de temps sans constater une résurgence. Et parce que nous étions les seuls, nous devions anticiper."

Confinement jusqu'à vendredi

Par mesure de précaution, les habitants d'Auckland, placée en alerte de niveau 3, devront rester chez eux de mercredi midi à vendredi et les rassemblements de plus de 10 personnes seront à nouveau interdits. Tout déplacement à Auckland sera également prohibé, sauf pour les résidents de la ville.

Le reste de la Nouvelle-Zélande sera soumis, pour trois jours également, à une alerte de niveau 2, ce qui signifie que les mesures de distanciation sociale devront être à nouveau appliquées.