Coronavirus : la France à la chasse au variant apparu en Angleterre

Avec le variant britannique du Covid-19, des scientifiques craignent une épidémie dans l’épidémie. Le gouvernement traque sa propagation pour éviter un troisième confinement.

FRANCEINFO

A Marseille (Bouches-du-Rhône), le variant anglais du Covid-19 inquiète. Six personnes ont été testées positives et deux autres attendent des résultats complémentaires lundi 11 janvier. Une accélération de l’épidémie révélée dans les égouts. "On est capable de détecter quelle est la quantité de charge virale présente dans les eaux usées et on peut l'extrapoler par rapport à la population concernée par l'endroit où on a prélevé et savoir quel est le niveau de charge virale du secteur", détaille Maitre principal Éric, marin-pompier de Marseille et expert et coordinateur prélèvements et analyses.

Dépistage à grande échelle

Un travail identique pour les scientifiques qui traquent le coronavirus dans les égouts de Paris. Le variant anglais est bien présent. Beaucoup plus contagieux, il est apparu en France à Noël. Une trentaine de cas ont été recensés dans sept régions depuis. Des villes organisent des dépistages de masse, comme Roubaix (Nord) lundi. Pour les autorités, les prochains jours sont déterminants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le CHRU de Tours, ville où le premier cas de contamination au variant du Covid-19 a été confirmée en France. Photo d\'illustration.
Le CHRU de Tours, ville où le premier cas de contamination au variant du Covid-19 a été confirmée en France. Photo d'illustration. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)