Coronavirus : la difficile recherche des cas contacts

En plein débat sur le raccourcissement de la quatorzaine, et alors que le Conseil scientifique vient de rendre un avis favorable pour réduire à sept jours la durée d'isolement, la course aux cas contacts continue.

France 3

Chaque jour, des équipes sont à la recherche des cas contacts. Un rôle qui n'est pas simple, puisqu'il doivent trouver, contacter et parfois convaincre des personnes sans symptômes de se mettre en quatorzaine. Les traceurs à la recherche des cas contacts sont des agents de l'Assurance maladie. Confidentialité oblige, ils ne donnent aucun nom de cas contacts. Iban Carpentier, un cas contact, explique : "J'étais en contact pendant trois heures, à cinquante centimètres d'écart, sans masque."

Des situations parfois compliquées

Des grilles de questions sont établies afin de déterminer qui est cas contact : échange sans masque, échange sans distance... Il y a aussi parfois de vraies enquêtes, car ce sont les patients testés positifs qui doivent donner le nom des personnes qu'ils ont pu contaminer. "On a parfois un seul prénom, pas de date de naissance, et un numéro de portable. On ne sait pas chez qui on arrive", explique Agnès Roze, conseillère à la CPAM Corrèze. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des piétons dans une rue de la ville de Bordeaux (Gironde) le 5 septembre 2020.
Des piétons dans une rue de la ville de Bordeaux (Gironde) le 5 septembre 2020. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)