Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : la délicate question de l'isolement des malades

Publié
Durée de la vidéo : 6 min.
Coronavirus : la délicate question de l'isolement des malades
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Samedi 2 mai, le gouvernement a prolongé l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 24 juillet. Plusieurs mesures ont été annoncées, comme des brigades pour tracer le coronavirus ou des masques obligatoires dans les transports. La question de l'isolement des malades a également été abordée.

Tracer les malades du coronavirus via leurs portables : samedi 2 mai, l'application tant controversée n'a finalement pas été retenue lors des annonces du gouvernement, qui a prolongé l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 24 juillet. En revanche, les personnes testées positives au Covid-19 seront recensées par les médecins. "Ce sont des gens grâce à qui on va pouvoir identifier les chaines de contamination pour éviter d'avoir à nouveau des foyers épidémiques (...) On est très loin du fichage, comme j'ai pu l'entendre", a déclaré Olivier Véran, ministre de la Santé.

Une quarantaine forcée en arrivant de l'étranger

Autre mesure encore renforcée : l'isolement des malades et des cas suspects. Les personnes souffrant du coronavirus devront rester isolées. Celles arrivant en France depuis l'étranger devront subir une quarantaine. Le gouvernement attend un strict respect de cette mesure afin de ne pas disperser à nouveau le virus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.