Coronavirus : la crise a accentué les inégalités

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
La crise a accentué les inégalités
Article rédigé par
France Télévisions

La crise du coronavirus a frappé encore plus fort les plus fragiles et exacerbé les inégalités, selon une étude que nous détaille notre journaliste, Arthur Nys.

Ce qui ressort de cette étude, c'est l'inégalité des Français face à cette crise. 41 % des ménages ont vu un effet de celle-ci sur leur pouvoir d’achat. Parmi eux, les commerçants, les artisans, les ouvriers, ceux qui ont vu leur activité s’interrompre ou ralentir parce qu’ils sont au chômage partiel. En revanche, 75 % des hauts salaires, les cadres qui gagnent plus de 3 000 euros par mois, selon le seuil défini par l’observatoire des inégalités, jugent que leur porte-monnaie n’a pas souffert de la crise. La plupart ont travaillé de leur domicile, ils ne sont pas sortis pour aller au restaurant, ni pour aller au cinéma ou faire d’autres loisirs. Ils n’ont pas dépensé d’argent et ont pu mettre de côté.

Multiplication des crédits

Dans certains cas, et pour éviter le pire, une partie des ménages les plus modestes a fait des demandes de report, voire d’aménagement de crédits. Globalement, les Français sont peu optimistes : pour la moitié d’entre eux, le pire est encore à venir. Le gouvernement estime que le PIB va plonger de 11% en 2020.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.