Coronavirus : la course contre la montre des laboratoires pour mettre en place un vaccin

La ministre Frédérique Vidal a annoncé jeudi 12 mars que les premiers tests cliniques vont être rapidement lancés. Des tests pour mettre au point un traitement contre le Covid-19.

France 2

Dans un laboratoire sécurisé, la priorité absolue des chercheurs est de mettre au point le plus rapidement possible un vaccin contre le coronavirus. Pour Timothée Bruel, chercheur de l'unité "virus et immunité" de l'Institut Pasteur, chaque jour est une course contre la montre. Depuis décembre, le chercheur observe la réaction de cellules humaines au contact du coronavirus."On prépare les cellules à l'avance, et ensuite et on y ajoute le virus. Ça nous permet d'étudier à quelle vitesse il se réplique et à quel point il va tuer les cellules. En comprenant comment il se réplique, on peut comprendre ses faiblesses, et notamment identifier des cibles pour faire des vaccins", explique-t-il.

"Aller le plus vite possible de façon collaborative"

Le défi est de taille, et Timothée Bruel n'est pas le seul à devoir le relever : à l'Institut Pasteur, ils sont plus d'une centaine à être mobilisés. "Dans le contexte du coronavirus, on se dit encore plus les choses entre chercheurs sur ce qui fonctionne, car le but est vraiment d'aller le plus vite dans les recherches de façon collaborative", raconte le scientifique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un scientifique étudie des prélèvements effectués chez un patient soupçonné d\'être atteint du coronavirus 2019-nCoV, à l\'Institut Pasteur, le 28 janvier 2020 à Paris.
Un scientifique étudie des prélèvements effectués chez un patient soupçonné d'être atteint du coronavirus 2019-nCoV, à l'Institut Pasteur, le 28 janvier 2020 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)