Coronavirus : l'inquiétude des habitants de Carry-le-Rouet

Les 182 Français rapatriés de Chine ont pris la direction d'un centre de vacances situé à Carry-le-Rouet, dans les Bouches-du-Rhône. Une arrivée qui inquiète les habitants.

france 2

Une réunion pour éviter la panique. À Carry-le-Rouet, l'arrivée des rapatriés français de Chine a secoué une partie des habitants qui craignent une propagation du coronavirus chez eux. Vendredi 31 janvier, dans la soirée, des médecins et le préfet ont tenté de dissiper leurs inquiétudes. "Il n'y a aucun risque pour la population de la ville qui habite en dehors du centre", explique Pierre Dartout, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Entre sérénité et anxiété

Les habitants ne sont malgré tout pas rassurés. Un peu plus tôt, sur le terrain de pétanque, les joueurs oscillaient entre sérénité et anxiété. Une femme a par exemple ressenti le besoin de s'équiper d'un masque de protection ou de gants par précaution. Vendredi matin, quelques habitants étaient venus jusqu'à la mairie pour s'opposer à l'arrivée des rapatriés. Agacé lui aussi, le maire regrette de ne pas avoir été prévenu plus tôt.

Le JT
Les autres sujets du JT
Complexe saisonnier de Carry-le-Rouet, où vont être placés en quarantaine des Français rapatriés de Wuhan, le 31 janvier 2020. 
Complexe saisonnier de Carry-le-Rouet, où vont être placés en quarantaine des Français rapatriés de Wuhan, le 31 janvier 2020.  (GERARD JULIEN / AFP)