Coronavirus : l'activité partielle restera accessible dans les conditions actuelles au moins jusqu'au 1er novembre

Les entreprises couvertes par un accord sur l'activité partielle longue durée pourront même y avoir recours pendant deux ans.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre Jean Castex à Lille, le 3 août 2020. (MAXPPP)

"L'activité partielle demeurera ouverte dans ses conditions actuelles au moins jusqu’au 1er novembre", a déclaré le Premier ministre, Jean Castex, lors de l'ouverture de l'université d'été du Medef à Paris, mercredi 26 août. Le chef du gouvernement a précisé que cette possibilité serait également valable pendant deux ans pour toutes les entreprises couvertes par un accord sur l'activité partielle longue durée. 

"Les secteurs comme le sport, le tourisme, l’événementiel, conserveront jusqu’à la fin de l’année un accès à l’activité partielle même sans accord", a également précisé Jean Castex.

Environ 2,4 millions de salariés du secteur privé étaient en chômage partiel en juillet, soit plus de deux millions de moins qu'en juin, selon une estimation de la Dares, le service de statistiques du ministère du Travail. Ils étaient 4,5 millions au mois de juin, 7,9 millions en mai, 8,8 millions en avril et 7,2 millions en mars en chômage partiel, en raison de l'épidémie de Covid-19.

En juillet, 120 000 personnes étaient en activité partielle pour raison de vulnérabilité (ou pour garde d'enfants), contre 720 000 un mois plus tôt. La baisse du nombre de salariés en chômage partiel est particulièrement forte en juillet dans la construction, le commerce, le transport-entreposage, l'hébergement-restauration, les activités spécialisées, scientifiques et techniques, ajoute la Dares.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.