Cet article date de plus d'un an.

Vidéo "Il n'y a pas de masques obligatoires" : 444 passagers passent huit heures dans un vol Pointe-à-Pitre-Paris sans mesure de distanciation

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : huit heures de vol dans un avion plein
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

En plein coronavirus, l'impossibilité de respecter la distanciation sociale dans un vol entre Paris et Point-à-Pitre a lancé une polémique, samedi 2 mai.

Un avion d'Air France quasiment plein, sans aucune mesure de distanciation physique apparente. Sur des images amateur, 444 passagers sont placés les uns à coté des autres en pleine épidémie de Covid-19. Des conditions de vol qui ont choqué plusieurs voyageurs présents à bord. "Dans l'avion, on est serrés, il n'y a aucune mesure", déplore Kévin. "Il n'y a pas de masques obligatoires, il faut les demander pour les avoir. Si on a déjà un masque en rentrant dans l'avion, on ne peut pas en avoir un deuxième", explique Gaëlle, une autre passagère du vol.

Des mesures ont été prises, selon la compagnie

Ce vol partant de Pointe-à-Pitre avait pour destination Paris. Avant leur départ, les passagers avaient déjà patienté en nombre à l'extérieur puis à l'intérieur de l'aéroport. Contactée, la compagnie explique que l'air des cabines est recyclé régulièrement et que des masques ont été distribués. "Air France applique une distanciation physique quand le remplissage de l'avion est inférieur à 70%", précise Claude Sarre, directeur régional d'Air France-KLM Caraïbes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.