Coronavirus : huit cas testés positifs dans une résidence de jeunes travailleurs dans les Hauts-de-Seine, "le virus est toujours présent", rappelle un médecin

C'est le diagnostic d'un salarié porteur du virus qui a déclenché les tests sur le personnel et les résidents du foyer de jeunes travailleurs. "Il est clair que certaines personnes n'ont pas respecté les mesures barrières", explique un médecin.

Clamart, dans les Hauts-de-Seine, en région Île-de-France.
Clamart, dans les Hauts-de-Seine, en région Île-de-France. (GOOGLE MAPS)

À la veille du déconfinement, huit cas de contamination au coronavirus Covid-19 ont été recensés dans une résidence de jeunes travailleurs de Clamart, dans les Hauts-de-Seine, a appris franceinfo dimanche 10 mai auprès de l'ARS Île-de-France, confirmant une information du Télégramme. "Il est clair que certaines personnes n'ont pas respecté les mesures barrières", a expliqué sur franceinfo le docteur Jean-Paul Hamon, qui a déclenché les tests de contôle sur le personnel et les résidents du foyer après le diagnostic d'un salarié porteur du virus.

Pour les sept jeunes testés positifs en sus du salarié, "cela a été une totale surprise parce qu'ils étaient totalement asymptomatiques", rapporte le Dr Jean-Paul Hamon.

Ils ont cru à une blague parce qu'ils n'ont présenté aucune fatigue aucune courbature.Dr Jean-Paul Hamonà franceinfo

Le médecin raconte qu'en apprenant le diagnostic, les jeunes contaminés se sont approchés des autres résidents qui venaient aux nouvelles et "ont fait mine de leur courir dessus, en disant ; je vais te donner le virus". "C'est toujours plus difficile de faire respecter les mesures barrières complètement à des personnes jeunes qui ont du mal à croire qu'ils puissent être contagieux", constate le Dr Hamon. "C'est la morale de l'histoire, ajoute-t-il fataliste. "L'épidémie est toujours présente, le virus est toujours présent. Il faut toujours être extrêmement, extrêmement prudent".

Sur les 49 résidents, 28 ont déjà été testés. 15 seront testés lundi 11 mai. Six résidents qui étaient confinés ailleurs ne sont donc pas concernés par le dépistage. Seuls 20 résultats sur 28 sont connus dimanche.

Une enquête épidémiologique est en cours par l'ARS qui se rendra sur place lundi pour tester les autres résidents et mettre en œuvre les mesures de confinement pour les cas contact.