Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : faut-il tester certaines personnes avant d’autres ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : faut-il tester certaines personnes avant d’autres ?
FRANCEINFO
Article rédigé par
Aurélia Chopin, Frédérique Prabonnaud, C. Ricco - franceinfo
France Télévisions

Alors que le nombre de cas quotidiens de Covid-19 repart à la hausse, les laboratoires ont du mal à suivre. Plus de 600 000 tests sont effectués par semaine en France. Faut-il hiérarchiser le dépistage et choisir qui il faut dépister ?

Dans un laboratoire d'analyses médicales de banlieue parisienne, pas besoin de rendez-vous pour se faire tester pour le Covid-19. Alors, il y a forcément un peu d'attente. "On vient faire le test parce qu'on a été en contact avec des gens qui l'ont eu et on veut vérifier qu'on a rien", explique une jeune femme. Avec ou sans symptômes, tout le monde peut se faire dépister, c'était l'engagement du gouvernement.

Des priorités à établir ?

Mais il y a embouteillage pour se faire tester ou obtenir les résultats. Alors les laboratoires essaient de traiter d'abord les prélèvements des personnes malades ou des professions à risque. Pour mettre fin à cet engorgement, certains médecins proposent de cibler le dépistage. Tester par exemple les jeunes de manière systématique représenterait 20 millions de tests. D'autres recommandent de tester le maximum de personnes pour découvrir les porteurs asymptomatiques. Le Conseil scientifique a émis l’idée de tests aléatoires, utilisés en Espagne, dans son dernier rapport, publié fin juillet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.