Coronavirus : en Guadeloupe, les pompiers sont débordés

La Guadeloupe est en zone d’alerte maximale. Une trentaine de militaires sont arrivés en renfort pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. Reportage avec les pompiers de l’île, en première ligne.

FRANCEINFO

Les pompiers de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) interviennent pour prendre en charge un homme de 82 ans en détresse, testé positif au Covid-19 deux jours auparavant. L’équipe spécialisée est équipée de blouse, gants et masques. L’octogénaire semble perdu, il vit seul. Son état se dégrade. Il faut l’habiller avant de l’évacuer. Direction les urgences du CHU de l’île. Au standard des pompiers, les appels affluent. Au bout du fil, des malades du Covid-19, mais aussi de la dengue, une autre épidémie qui frappe l'archipel en même temps.

Des pompiers et des pères inquiets

Sursollicités, les pompiers de Guadeloupe sont aussi inquiets. De retour à la caserne, ces pères de famille expérimentés partagent leurs doutes. "On ne le voit pas le virus. On ne sait jamais si on est infectés ou pas donc c'est vrai que ça fait peur", s'inquiète le caporal Aymeric Gautier. Si l'épidémie de coronavirus continue de progresser, les pompiers guadeloupéens auront sans doute besoin de renforts. Le soutien pourrait venir de la Martinique voisine ou de l'Hexagone. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les pompiers de Guadeloupe face au coronavirus
Les pompiers de Guadeloupe face au coronavirus (FRANCEINFO)