VIDEO. Coronavirus : des pompiers très sollicités en Guadeloupe

Lundi 28 septembre, l'armée sera déployée en renfort en Guadeloupe, actuellement classée en zone d'alerte maximale. Sur l'archipel, les pompiers sont en première ligne pour lutter contre l'épidémie de coronavirus.

France 2

Tandis que la crise sanitaire se dégrade en Guadeloupe, les pompiers de Pointe-à-Pitre sont très sollicités ces dernières semaines. Les appels affluent au standard. Au bout du fil, des malades du Covid mais aussi de la dengue, une autre épidémie qui frappe l'archipel en même temps. "C'est pratiquement les mêmes symptômes. Quelque soit le cas, on va partir en suspicion", explique l'adjudant-chef Fred Laurent, opérateur de traitement de l'alerte. 

Des pompiers inquiets pour leur santé

Sursollicités, les pompiers de Guadeloupe sont aussi inquiets. De retour à la caserne, ces pères de famille expérimentés partagent leurs doutes. "On ne le voit pas le virus. On ne sait jamais si on est infectés ou pas donc c'est vrai que ça fait peur", s'inquiète le caporal Aymeric Gautier. Si l'épidémie continue de progresser, les pompiers guadeloupéens auront sans doute besoin de renforts. Le soutien pourrait venir de la Martinique voisine ou de l'Hexagone. 

Le JT
Les autres sujets du JT
En Guadeloupe, les pompiers sont très sollicités ces derniers temps (capture écran France 2)
En Guadeloupe, les pompiers sont très sollicités ces derniers temps (capture écran France 2) (France 2)