Coronavirus : des soignants contaminés continuent de travailler

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : des soignants contaminés continuent de travailler
France 2
Article rédigé par
S.Ricottier, I.Delion, A.Delcourt, E.Rivallain, D.Breysse, G.Sabin, D.Colle, J.Cordier - France 2
France Télévisions

Dans plusieurs hôpitaux, des soignants contractent le coronavirus. Pour autant, face au manque de personnel, ils sont parfois appelés à venir travailler malgré tout, prenant le risque de contaminer d’autres personnes sur place.

Le quotidien des soignants continue d’être de plus en plus difficile. Que cela soit au CHU de Nantes (Loire-Atlantique) ou à l’hôpital Louis-Jaillon de Saint-Claude (Jura), il arrive que des soignants ayant été contaminés au coronavirus se retrouvent finalement à devoir travailler. Face au manque de personnel, certains établissements médicaux préfèrent prendre ce risque. 

"L’établissement, il joue à la roulette russe"

Secrétaire CGT du CHU de Nantes, Olivier Terrien se dit choqué par de telles pratiques alors que des patients vulnérables sont présents sur place. "On peut leur donner le virus et on peut aussi le donner à tous les collègues qu’il y a autour. (…) L’établissement, il joue à la roulette russe." Face à ces contestations, les hôpitaux expliquent se baser sur les consignes du Haut conseil de la santé publique. Dans une telle situation, ce dernier assure mardi 13 octobre que "la possibilité dégradée d’un maintien de poste avec un renforcement des mesures de précaution et d’hygiène est envisageable."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.