Coronavirus : des enseignants plaident pour l’école en plein air

En ces temps de crise sanitaire où les élèves ont besoin d’espace pour respecter les distanciations sociales et d’air frais pour mieux respirer, certains professeurs décident de faire cours en extérieur. Une nouvelle manière d’enseigner qui se démocratise progressivement.

France 2

La crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus en France pousse l’Éducation nationale à se réinventer, à innover dans ses manières d’enseigner. Professeur des écoles, Frédérick Heissat décide d’emmener ses élèves dans un espace vert. Au programme : dessiner le plan du pré où ils se trouvent. Une manière d’apprendre à dessiner, mais aussi de travailler à la fois la géométrie et la géographie.

Un mode de travail prôné par l'Éducation nationale

Durant cette période de coronavirus, il est parfois pesant pour les élèves de rester assis, de devoir faire attention à ne pas toucher le matériel du voisin ou de ne pas pouvoir bénéficier de salles de classe aérées. L’école en plein air permet de répondre à ces problématiques. Une manière aussi de soulager l’esprit de l’élève, lui donner un sentiment de liberté. L’Éducation nationale n’a pas encore intégré ce type de pédagogie dans la formation des enseignants, mais elle encourage à utiliser ces méthodes dans tout le territoire. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des élèves d\'une école parisienne, lors de la rentrée des classes, le 2 novembre 2020.
Des élèves d'une école parisienne, lors de la rentrée des classes, le 2 novembre 2020. (QUENTIN DE GROEVE / HANS LUCAS / AFP)