Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : des cas suspects sur le Charles de Gaulle

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Coronavirus : des cas suspects sur le Charles-de-Gaulle
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Sur le porte-avion, des marins sont soupçonnés d'avoir attrapé le coronavirus. Le Charles de Gaulle va devoir faire demi-tour.

Le navire amiral de la marine a été rattrapé par la crise du coronavirus. En opération depuis fin janvier, il doit changer de cap et rentrer à Toulon (Var). Une équipe médicale est arrivée à bord, mercredi 8 avril, dans l'après-midi par hélicoptère. Des épidémiologistes testent la quarantaine de cas suspects de coronavirus et tentent de comprendre comment le virus a pu arriver sur le porte-avions. Objectif : entraver sa potentielle propagation.

Aucune aggravation constatée chez les patients

Les marins suspectés ont tous été placés à l'isolement à l'avant du bateau, dans une zone qui peut accueillir 127 personnes. Sur le navire, des lits, des respirateurs et même un scanner sont présents. Selon le ministère des Armées, aucune aggravation n'a été constatée chez les patients. En tout, 1 700 marins sont embarqués. Nous avons pu joindre la sœur de l'un d'entre eux : "On est forcément très inquiet mais lui avait l'air rassuré." Les familles devraient en savoir plus dans les jours qui viennent avait le retour un peu précipité du porte-avion.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.