Coronavirus : de fortes inégalités territoriales inexpliquées

L’est de la France est parfois deux fois plus touché que le reste du pays. Tentative d’explications.

FRANCEINFO

Les résultats du dépistage ont surpris tout le monde. Sur 68 résidents, une soixantaine a été testée positive au Covid-19 dans un Ehpad de Mouzon, dans les Ardennes, deuxième département où le coronavirus circule le plus. Des Ardennes aux Alpes-Maritimes, l’épidémie gagne du terrain dans la moitié est de la France. Le climat “continental favoriserait plus la propagation du virus que le climat océanique”, selon l’épidémiologiste de l’École des hautes études en santé publique Pascal Crépey.

Mystère

La proximité des pays frontaliers est une autre hypothèse. En Suisse, en Allemagne et en Italie, le taux d’incidence est plus élevé qu’en France. Enfin, est-ce en raison de gestes barrières moins respectés  ? Rien ne permet de l’affirmer. Quant à l’impact des déplacements liés aux fêtes de fin d’année, il sera connu courant janvier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme subit un test de dépistage du Covid-19 dans un gymnase de Charleville-Mézières (Ardennes), le 14 décembre 2020.
Un homme subit un test de dépistage du Covid-19 dans un gymnase de Charleville-Mézières (Ardennes), le 14 décembre 2020. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)