Coronavirus : dans une cabane ou au château, le bonheur des confinés

Certains Français sont confinés et heureux. Leurs conditions de vie sont atypiques : France Télévisions a renconté un habitant vivant dans une cabane, l’autre dans un château.

France 3

Même si la route est là, tout près, on se croirait au bout du monde. Cela fait dix ans que Xavier, technicien du cirque Plume, vit dans une cabane perchée sur une arbre au milieu des bois, dans le Doubs. "Le confinement ici est plutôt agréable, on entend les oiseaux, on n’a personne autour pour nous embêter. On voit beaucoup d’animaux, des choses qui se passent. C’est un lieu agréable", reconnaît-il.

"Je passerais bien toute ma vie comme ça"

Certains sont confinés dans une cabane, et d’autres dans un château. À Villersexel (Haute-Saône), les habitants de ce domaine peuvent se promener sans sortir de chez eux, dans les parcs de 30 hectares ou dans les 3 500 mètres carrés de la maison. Le confinement a pourtant des conséquences : les chambres d’hôtes sont vides, et la saison des mariages est compromise. Pour autant, tout va pour le mieux. "Je suis très occupé, mais d’une façon tellement agréable que je passerais bien toute ma vie comme ça", s’amuse à imaginer le châtelain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme confinée sur le rebord de sa fenêtre, à Paris, le 7 avril 2020. 
Une femme confinée sur le rebord de sa fenêtre, à Paris, le 7 avril 2020.  (JULIETTE PAVY / HANS LUCAS / AFP)