Coronavirus : comment la bande de Gaza résiste au coronavirus

L’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens demande une nouvelle aide d'urgence afin de répondre aux conséquences de la pandémie. Comment vit-on dans la bande de Gaza  avec le coronavirus ?

"Il y a deux mois, nombreux sont ceux qui prédisaient une catastrophe sanitaire dans la bande de Gaza avec deux millions d’habitants sur un territoire d’à peine 365 kilomètres carré. L'enclave palestinienne est l'un des endroits du monde où la densité de population est la plus élevée, un endroit idéal pour le coronavirus. Mais deux mois plus tard, seules 20 personnes auraient été contaminées : 12 seraient guéries et huit toujours malade. Et surtout, aucune ne serait morte", explique Dominique Derda depuis Gaza.

Un blocus militaire pour une fois positif

"Ce qui a sauvé Gaza d’une contamination massive, c’est d’être coupé du monde. Le blocus militaire qui dure depuis 13 ans a pour une fois joué un rôle positif. Ce sont aussi les mesures radicales prises par les autorités avec la mise en place d'une quarantaine de tous ceux qui venaient de l'extérieur. Si la population n’a pas été confinée, les rassemblements ont été interdits. Le gouvernement israélien n'avait aucun intérêt que l'épidémie se répande à Gaza, quelque soit les tensions qui règne entre eux", assure notre correspondant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des restaurateurs préparent des repas à livrer aux personnes placées en quatorzaine, en raison de l\'épidémie de Covid-19, le 2 mai 2020 à Gaza (Palestine).
Des restaurateurs préparent des repas à livrer aux personnes placées en quatorzaine, en raison de l'épidémie de Covid-19, le 2 mai 2020 à Gaza (Palestine). (MAJDI FATHI / NURPHOTO / AFP)