Coronavirus : aux abois, l'Italie va être aidée par la Chine

L'Italie est le pays malade de l'Europe. Les médecins des hôpitaux italiens appellent à l'aide et demandent à la population de prendre leurs précautions alors que le rythme des contaminations au Covid-19 s'accélère.

franceinfo

Plus d'un millier de malades sont placés sous respirateur artificiel en Italie. Les hôpitaux sont submergés par un flux ininterrompu de patients en urgence vitale à cause de l'épidémie de Covid-19. Mais ils manquent de lits, de matériel et de médicaments. Partout dans le pays, les médecins prient les Italiens de ne pas sortir de chez eux. "Croyez-moi, c'est tout sauf une simple grippe", affirme un médecin. "C'est très dur pour nous. En restant à la maison, vous limiterez la contagion et vous nous permettrez de secourir le plus de personnes possible", précise un autre médecin.

20 000 retraités à la rescousse

Cette semaine, le gouvernement italien a rappelé 20 000 médecins à la retraite. Mais cela ne suffit pas. Le système sanitaire est saturé. L'urgentiste Francesca Mangiatordi a lancé un appel à l'aide à la télévision italienne. "Nous sommes au maximum de nos capacités physiques et mentales. Aidez-nous ! Les hôpitaux sont arrivés à saturation. Nous ne pouvons plus répondre à cette urgence", précise-t-elle. Dans les hôpitaux italiens, l'inquiétude monte parce que les médecins voient arriver des contaminés de plus en plus jeunes. C'est la Chine, où l'épidémie régresse, et non l'UE,  qui va aider l'Italie en lui en voyant un millier de respirateurs artificiels et deux millions de masques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une infirmière italienne exténuée par la charge de travail à cause du coronavirus
Une infirmière italienne exténuée par la charge de travail à cause du coronavirus (FRANCEINFO)