Coronavirus : "Au moins un quart" des 100 milliards du plan de relance ira aux PME et TPE, annonce Jean Castex

Le plan de relance, dont l'annonce détaillée a été reportée au 3 septembre, sera "équilibré entre les grandes et les petites entreprises", a promis le chef du gouvernement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des salariés portent le masque dans une entreprise à Vénisseux (Rhône), le 21 août 2020. (MAXPPP)

"Au moins un quart" des 100 milliards d'euros prévus pour relancer l'économie française dans le contexte de crise sanitaire bénéficiera aux PME et aux TPE, a annoncé, mercredi 26 août, le Premier ministre, Jean Castex. Le plan de relance qui sera dévoilé jeudi 3 septembre sera "équilibré entre les grandes et les petites entreprises", a promis le chef du gouvernement qui s'exprimait lors de l'université d'été du Medef à Paris.

Le Premier ministre a vanté la "puissance des moyens" de ce plan, les 100 milliards représentant "quatre fois plus que le plan de 2008, un tiers du budget de l'Etat". Et "c'est en part de richesse nationale le plan de relance le plus conséquent annoncé à ce jour parmi les pays européens". Quant à sa nature, il s'agit d'une "relance par l'offre et l'investissement", et non par la demande. Un choix justifié selon lui par le fait que "les revenus des ménages ont été préservés dans la crise" et que "la consommation est repartie après le confinement".

Plus tôt, sur France Inter, le Premier ministre a affirmé à nouveau qu'il n'y "aura pas de hausses d'impôts" pour financer le plan de relance. "Je crois qu'un des outils de lutte contre la crise, c'est la stabilité des règles du jeu fiscal", a-t-il estimé. Il a également ajouté que "la culture au sens large bénéficiera d’une dotation exceptionnelle de deux milliards d’euros".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.