Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : arrivés à Toulon, les 1 900 marins du "Charles-de-Gaulle" vont être placés à l'isolement

Le célèbre porte-avions, qui croisait dans l'Atlantique, a décidé d'avancer son retour en France après la découverte à son bord de 50 cas suspects.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le porte-avions français "Charles-de-Gaulle", le 12 avril 2020, après avoir accosté à Toulon (Var).
 (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Enfin la terre ferme pour le Charles-de-Gaulle. Le célèbre porte-avions français, à bord duquel cinquante cas de coronavirus ont été détectés, a accosté à Toulon en début d'après-midi, dimanche 12 avril, selon la préfecture du Var.

>> Coronavirus : suivez en direct toutes les informations liées à l'épidémie

Une opération de débarquement de tout l'équipage a débuté dans la foulée. Les 1 900 marins du Charles-de-Gaulle et de la frégate qui l'accompagnait vont être évacués de préférence par des "moyens nautiques" ainsi que par "bus, camions et autres véhicules" pour "éviter tout contact des marins avec l'extérieur".

"Tout le monde sera testé" et les militaires seront confinés pour un isolement sanitaire de deux semaines, sans contact avec leur familleLes marins testés positifs, ainsi que ceux qui présentent des symptômes, seront "transférés vers des lieux dédiés".  Ce n'est qu'à l'issue de cette quarantaine et de tests que les équipages du Charles-de-Gaulle, qui croisait dans l'Atlantique, pourront rejoindre leurs foyers.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.