Coronavirus : à Codogno, entre espoir et inquiétude

Dans la ville italienne de Codogno (Lombardie), les habitants ont vécu 35 jours en quarantaine. Le confinement a plutôt fait ses preuves, mais sur place, on craint une deuxième vague de contamination.

FRANCE 3

Nous sommes retournés à Codogno (Lombardie), en Italie, 35 jours après l'irruption brutale du Covid-19 en Europe occidentale. Là-bas, le confinement n'est pas un simple mot. Le temps semble réellement s'être figé depuis février dernier. Même l'affiche du carnaval est restée en place. Quelques silhouettes fragiles passent par moments, mais personne n'a trop envie de parler. La salle des fêtes a été reconvertie en usine, on y fabrique 400 litres de produits nettoyants toutes les quatre heures.

Aucun nouveau cas en une semaine

Le maire de Codogno est arrivé. Il prend même le temps de poser ses empreintes sur une toile. Ce samedi 28 mars est une bonne journée : un seul nouveau décès a été recensé et surtout aucun nouveau cas n'a été décelé depuis une semaine. Et pour les gens d'ici qui ont vécu l'hécatombe, c'est déjà une première victoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des voitures de la police italienne patrouillent dans la ville placée en quarantaine de Codogno le 23 février 2020. 
Des voitures de la police italienne patrouillent dans la ville placée en quarantaine de Codogno le 23 février 2020.  (MIGUEL MEDINA / AFP)