Consommation : l'UFC-Que Choisir met la pression sur les assurances

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Consommation : l'UFC-Que Choisir met la pression sur les assurances
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Lundi 27 avril, l'association de consommateur demande aux assureurs de répercuter la baisse du trafic routier sur le prix des assurances.

En deux mois de confinement, de nombreux Français n'auront pas pris leur voiture, ou à peine, histoire de faire leurs courses une fois de temps à autre. Constatant la baisse des nombres d'automobilistes sur la route et des accidents, l'association de consommateur UFC-Que Choisir demande lundi 27 avril que les > Coronavirus : suivez les dernières informations sur l'épidémie dans notre direct "Aujourd'hui, les assurances n'ont mis au pot que 200 millions d'euros sur le Fonds de solidarité. Elles doivent faire plus", réclame l'élu Les Républicains. "Il faut que les assureurs accentuent leur effort de solidarité nationale. C'est important. Ils peuvent le faire parce qu'il y a moins de sinistres par ailleurs. (…) Je pense qu'ils ont la possibilité de le faire et je leur demande de façon, si j'ose dire, civique". Bruno Retailleau hausse le ton et menace : "S'il n'y a pas un geste supplémentaire des assurances, alors il faudra sans doute aller au-delà avec des mesures coercitives." Par ailleurs, le groupe Les Républicains au Sénat travaille "d'arrache-pied depuis des semaines" pour écrire une proposition de loi qui sera déposée "dans quelques jours" afin de permettre rendre possible à l'avenir "une assurance pour les entreprises en perte d'exploitation quand il y a des risques sanitaires". Actuellement, les entreprises ne peuvent pas être assurées contre ce genre de risques. A LIRE AUSSI Prendre l'air sans courir, gérer son allergie aux pollens, aller dans son jardin de copropriété... Nos réponses à vos questions sur le confinement Anxiété, sédentarité, sommeil perturbé... Quels sont les effets du confinement sur notre santé (et comment les limiter) ? Coronavirus en Algérie : la semoule, les spéculateurs et les cyberpoliciers Ouganda : à cause du confinement, elle meurt en se rendant à pied à l'hôpital pour accoucher En Ouganda, le président Museveni fait un tuto sport spécial confinement SUJETS ASSOCIÉS Moralisation de la vie politiqueMaladieCoronavirusConfinementPolitiqueSanté" target="_blank" rel="noopener">assureurs remboursent les usagers pour cette période. D'autant que certains assurés ont constaté une augmentation de leurs primes depuis le début du confinement.

Un remboursement de 50 euros par voiture ?

L'association réclame que les assureurs rétrocèdent à leurs clients les économies réalisées depuis le 17 mars, date de la mise en place des mesures de confinement. Cette somme serait de 2,2 milliards d'euros, selon leur calcul. Cela reviendrait à un remboursement de 50 euros par voiture et de 29 euros par moto. Toujours selon les chiffres de l'UFC-Que Choisir, les accidents corporels sur la route auraient, en effet, baissé de 91 % depuis six semaines.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.