Reconfinement : les commerçants craignent pour leur avenir

Si le président de la République annonce un reconfinement lors de sa prise de parole, mercredi 28 octobre à 20 heures, les commerces non-essentiels devront vraisemblablement fermer. Plusieurs gérants redoutent de devoir baisser définitivement le rideau. 

France 2

Mercredi 28 octobre, de nombreux Français anticipent un éventuel reconfinement et sollicitent leur commerces. "A partir de 9h30, le téléphone n’a pas arrêté de sonner", témoigne Emmanuel Joubert, un coiffeur parisien. Il a néanmoins perdu 50 % de son chiffre d’affaires depuis le mois de mars ; une nouvelle fermeture pourrait entraîner une baisse de rideau définitive. 

Vives inquiétudes

Parmi les commerces menacés figurent les boutiques de vêtements. À Bordeaux (Gironde), une vendeuse installe les collections d’hiver. "Noël, on comptait sur cette période-là pour pouvoir au moins rattraper le confinement précédent, et oui je suis très inquiète", reconnaît Sandrine Torres. Les fleuristes aussi préparent Noël et misaient sur cette période cruciale. "Laissez-nous vivre", demande Pascal Motel, président de la chambre syndicale des fleuristes d’Île-de-France. La liste des commerces qui pourraient fermer devrait être annoncée à 20 heures par Emmanuel Macron. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une fleuriste vend du muguet, à Paris, le 30 avril 2020. 
Une fleuriste vend du muguet, à Paris, le 30 avril 2020.  (ANTOINE WDOWCZYNSKI / HANS LUCAS / AFP)