Les Israéliens reconfinés pour trois semaines

La deuxième vague de coronavirus est arrivée dans plusieurs pays. Si l'OMS a lancé une alerte, Israël a annoncé un reconfinement à partir de vendredi 18 septembre, en raison de la hausse du nombre de cas.

France 3

Jusqu'au bout, les Israéliens ont espéré éviter un reconfinement. La première vague de coronavirus a fait peu de victimes mais a eu des conséquences dramatiques dans plusieurs secteurs de l'économie. Le chômage est par exemple passé de 4 à 21 % de la population et des milliers d'entrepreneurs se sont retrouvés au bord de la faillite.

Les urgences presque saturées 

Depuis le début de l'été, le taux de contamination à la Covid-19 ne cesse de grimper. Il est aujourd'hui un des plus élevés au monde. Dans les services d'urgence, on compte déjà plus de 500 malades dans un état grave et les médecins craignent un afflux massif de patients dans les jours à venir. Ils craignent aussi l'arrivée de la grippe. Alors, le gouvernement a décidé d'un deuxième reconfinement national. Il est prévu pour trois semaines à compter de vendredi 18 septembre, à la veille du nouvel an juif. Il pourrait être prolongé "si la courbe ne baisse pas". Les écoles sont fermées, tout comme les salles de sports et commerces non essentiels. Interdiction également de se déplacer à plus de 500 mètres de son domicile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une plage vide de Jaffa, pendant le confinement à cause du coronavirus, le 15 avril 2020.
Une plage vide de Jaffa, pendant le confinement à cause du coronavirus, le 15 avril 2020. (AHMAD GHARABLI / AFP)