Covid-19 : le SNES-FSU maintient son appel à la grève sanitaire le 10 novembre malgré les annonces de Jean-Michel Blanquer

Pour Sophie Venetitay, secrétaire générale adjointe du syndicat enseignant, la mise en place de demi-groupes d'élèves dans les lycées, annoncée par le ministre de l'Education, devrait être étendue aux collèges.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 La cour du collège La Grange Aux Belles à Paris, le 2 novembre 2020. (THOMAS SAMSON / AFP)

Le SNES-FSU maintient son appel à la grève sanitaire le 10 novembre, annonce sur franceinfo, jeudi 5 novembre, sa secrétaire générale adjointe, Sophie Venetitay, malgré la mise en place des demi-groupes dans les lycées, annoncée par Jean-Michel Blanquer dans une lettre adressée aux chefs d'établissements au sujet d'un nouveau protocole sanitaire anti Covid-19.

"Le collège est encore oublié, il n'y a rien sur le collège, estime la syndicaliste. On maintient donc l'appel à la grève pour mardi notamment pour les établissements où les conditions sanitaires ne seraient toujours pas réunies en dépit des annonces du ministre".

Au collège, il me semble qu'il faut aussi basculer sur un fonctionnement en demi-groupe parce qu'il y a aussi des classes de 28 à 30 élèves.

Sophie Venetitay (SNES-FSU)

à franceinfo

"Un collège ça peut être 600 à 800 élèves qui se croisent dans les couloirs, et 400 à 500 élèves qui peuvent se croiser à la cantine, il faut donc des mesures fortes et claires sur les effectifs au collège", iniste Sophie Venetitay.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.