Covid-19 : Jean Castex place 20 départements sous surveillance renforcée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Covid-19 : Jean Castex place 20 départements sous surveillance renforcée
France 2
Article rédigé par
S.Ricottier, A.Richier, O.Martin, V.Llado, J-P.Rivalain, Y.Kadouch, J-B.Marteau - France 2
France Télévisions

Le Premier ministre Jean Castex s’est exprimé sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en France, jeudi 25 février. Face à une situation sanitaire alarmante, il a placé 20 départements sous surveillance renforcée. Des mesures plus strictes pourraient voir le jour dès le 6 mars.

Le Premier ministre Jean Castex n’a pas caché son inquiétude quant à l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en France. Lors d’une conférence de presse, jeudi 25 février, il a annoncé le placement sous surveillance renforcée de 20 départements. Sont concerné les territoires où le taux d’incidence est élevé, la part de variants est supérieure à 50%, la pression hospitalière est inquiétante et la circulation du virus s'est accélérée. "Si, et seulement si, la situation continue de se dégrader, nous prendrons des mesures renforcées qui entreront en vigueur à compter du week-end du 6 mars", a-t-il déclaré. 

Le gouvernement tente d’éviter un reconfinement national

Plus de 25 000 cas positifs au virus ont été recensés lors des dernières 24 heures. En duplex depuis l’avenue de Ségur, le journaliste de France Télévisions Jean-Baptiste Marteau rapporte que le gouvernement espère "retarder au maximum l’hypothèse d’un reconfinement national". Il explique que le gouvernement souhaite "préserver l’école" mais aussi la santé mentale des Français qui vivraient mal un reconfinement du pays. Enfin, l’État veut "laisser le temps à la vaccination de produire ses effets", souligne le journaliste. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.