Coronavirus : Olivier Véran note des signes d'amélioration

Le confinement produit ses premiers effets, à la mi-novembre : les autorités constatent des signes d'amélioration, le coronavirus circulerait moins activement. Mais pour le ministre de la Santé, Olivier Véran, la bataille n'est pas finie.

France 3

Même si certains hôpitaux restent encore saturés, lundi 16 novembre, le ministre de la Santé Olivier Véran préfère souligner le ralentissement récent de l'épidémie de coronavirus dans le pays : "Au lieu d'avoir une augmentation tous les jours du nombre de cas, on a commencé à voir une diminution, mais tant que nous ne sommes pas tombés à un niveau de contamination bas, [...] il faut poursuivre nos efforts". 

Des chiffres encourageants

Il est encore tôt pour dire que nous avons franchi le pic de la deuxième vague, mais les chiffres de Santé publique France sont encourageants. Le nombre de cas pour 100 000 habitants, le taux d'incidence, recule à 282,9. Si le nombre de patients en réanimation semble tout juste amorcer une baisse, le nombre de nouvelles admissions diminue plus nettement, même si rien n'est acquis. Les chiffres nationaux masquent aussi de grandes disparités entre les régions. Pour le gouvernement, rien ne permet d'alléger le confinement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de la Santé, Olivier Veran, descend d\'un avion médical à l\'aéroport de Bron, près de Lyon, le 16 novembre 2020.
Le ministre de la Santé, Olivier Veran, descend d'un avion médical à l'aéroport de Bron, près de Lyon, le 16 novembre 2020. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)