Coronavirus : la pandémie renforce la précarité

Selon le baromètre de la pauvreté publié par le Secours populaire, plus d’un Français sur deux n’est pas parti en vacances. Une précarité aggravée par la crise sanitaire du Covid-19.

FRANCE 3

Parmi les images marquantes en France du confinement lié à la pandémie du coronavirus, les files d’attente interminables devant les locaux du Secours populaire français en font indéniablement partie. Des milliers de Français ont basculé d’un coup dans la précarité et y demeurent toujours. "J’avais besoin de ces aides, car j’ai traversé une situation difficile dernièrement. Cela me fait beaucoup de bien que le Secours populaire soit là", indique un usager.

1 270 000 personnes aidées par le Secours populaire en deux mois

"L’aide alimentaire me permet de gérer le quotidien à peu près comme tout le monde", confie une autre bénéficiaire. Le Secours populaire a aidé en deux mois 1 270 000 personnes, contre 3 300 000 toute l’année. 45% des bénéficiaires étaient jusque-là inconnus du Secours populaire. C’est une véritable explosion de la demande, qui touche les familles monoparentales comme les personnes âgées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des volontaires du Secours populaires distribuent de la nourriture à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 6 mai 2020.
Des volontaires du Secours populaires distribuent de la nourriture à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 6 mai 2020. (THOMAS SAMSON / AFP)