Confinement : un premier samedi à la maison dans les Alpes-Maritimes et à Dunkerque

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Confinement : un premier samedi à la maison dans les Alpes-Maritimes et à Dunkerque
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les Niçois et les Dunkerquois ont dû passer le samedi 27 février chez eux, avec une heure de sortie autorisée. Certains ont anticipé et rejoint des départements non concernés par les mesures de confinement.

La plage est presque déserte à Dunkerque dans le Nord, samedi 27 février, malgré un magnifique soleil d’hiver. Les forces de l’ordre sont déployées en masse pour veiller au respect du confinement. À pied ou à cheval, 200 agents contrôlent les attestations. "On n’a pas le choix, vivement le vaccin", réagit un habitant. Une heure de promenade est autorisée, à moins de 5 kilomètres du domicile. Gendarmes et policiers ont reçu pour consigne d’être fermes, mais aucune verbalisation n’a été rapportée dans l’agglomération pour cette première journée de confinement.

Une mesure parfois mal acceptée

À Nice, dans les Alpes-Maritimes, le maire a préféré aller au-delà des mesures imposées par le préfet. Christian Estrosi a interdit l’accès à la plage. Sur la célèbre promenade des Anglais, les contrôles ont duré toute la journée. Autour de Nice, 62 autres communes du littoral observent un confinement pendant le week-end. La mesure passe mal auprès de certains habitants. Loin des centres commerciaux et de la plage, certains estiment déjà faire preuve d’une grande prudence.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.