Confinement : des piscines ouvertes pour les détenteurs d'une ordonnance

Durant le confinement, les piscines municipales restent fermées au grand public. Mais plusieurs établissements accueillent des nageurs sur présentation d'une ordonnance. Certains patients peuvent ainsi reprendre leurs exercices de rééducation.

France 2

Après quatre semaines d'arrêt, Ursula Richter, violoncelliste, peut enfin revenir nager dans un bassin de banlieue parisienne. "J'ai des problèmes de dos, et en plus, je suis musicienne, donc la pratique de mon instrument fait que j'ai encore plus mal", confie-t-elle. La piscine ouvre trois jours par semaine pour ceux qui disposent d'une ordonnance de leur médecin. Ils sont en moyenne une vingtaine à venir retrouver le plaisir de l'eau.

Une ordonnance est indispensable

À 72 ans, Annie Trouvé souffre depuis deux mois d'une fissure du ménisque. Dans l'eau, elle rééduque son genou tout en douceur. "À l'appui, et à la marche, mon genou me fait mal, mais dans l'eau, c'est génial, ça me sauve", approuve-t-elle. Attention toutefois : pour les personnes qui souhaitent solliciter leur médecin, un simple certificat médical ne suffit pas. Il faut une ordonnance précise et limitée dans le temps.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un maître-nageur portant un masque dans une piscine publique à Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), le 4 juin 2020.
Un maître-nageur portant un masque dans une piscine publique à Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), le 4 juin 2020. (DAMIEN MEYER / AFP)