Confinement : à Paris, "tous les parcs et jardins parisiens restent accessibles", car "c'est nécessaire à l'équilibre psychique quotidien"

L'adjoint à la maire de Paris chargé des espaces verts et de la biodiversité, Christophe Najdovski, a précisé samedi 31 octobre sur franceinfo les raisons pour lesquelles les espaces verts parisiens restent accessibles, malgré le confinement.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le parc d'acclimatation à Paris le 19 octobre 2020 (AURÉLIEN ACCART / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"Tous les espaces verts, les parcs et jardins parisiens restent accessibles au public" durant le confinement, a confirmé sur franceinfo ce samedi Christophe Nadjovski, adjoint à la maire de Paris chargé des espaces verts et de la biodiversité. "C'est important pour s'oxygéner, marcher, courir, jouer avec ses enfants. C'est nécessaire à notre équilibre et il va falloir passer le cap dans la durée d'un second confinement, en respectant les gestes barrière et les règles sanitaires en vigueur. C'est une nécessité de pouvoir bénéficier de ses espaces de respiration", a soutenu Christophe Nadjovski.

Ne pas "reproduire l'erreur" du premier confinement

Selon lui, "il s'agit de laisser la possibilité d'avoir plus d'espace et d'avoir moins de concentration de populations dans les rues, tout cela doit contribuer au respect des gestes barrières et à l'équilibre psychique quotidien des Parisiennes et des Parisiens qui peuvent trouver ces espaces verts à côté de chez eux".

"Les parcs restent ouverts aux horaires habituels", dont certains 24/24 : "On reste sur les horaires d'ouverture habituels, avec la continuité du service public que nous avons souhaitée de manière à pouvoir offrir aux Parisiens qui en ont besoin de bénéficier de ces espaces de respiration, c'est un équipement public municipal on doit le garder ouvert. La maire de Paris avait écrit à Jean Castex en milieu de semaine pour demander le maintien de l'ouverture des parcs et jardins tout en sachant que cela se ferait dans le cadre défini par le gouvernement, notamment la règle" de l'interdiction de se rendre à plus d'un kilomètre de son domicile pour une sortie une heure par jour.

"Paris est une ville relativement dense et tout Parisien peut disposer d'un espace vert à moins d'un kilomètre de chez lui, on ne va donc pas demander de dérogation spécifique. Si on habite dans le centre de Paris, les berges de Seine, qui sont des espaces verts, sont accessibles", a détaillé Christophe Nadjovski.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.