Après un plongeon pendant l'hiver, le nombre de naissances en France est revenu à son niveau de 2020 en juillet

La crise sanitaire liée au Covid-19 et les craintes liées au vaccin ont pu décourager ou reporter les projets de parentalité, selon l'Insee.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La France a compté 2 120 naissances en moyenne par jour en juillet 2021, comme en juillet 2020.
 (KAREN MOSKOWITZ / THE IMAGE BANK RF / GETTY IMAGES)

C'est la revanche des berceaux. Les naissances en France, qui avaient plongé en décembre 2020 et en janvier 2021, neuf mois après le premier confinement, sont revenues en juillet à leur niveau de 2020, a fait savoir l'Insee dans une estimation provisoire publiée jeudi 2 septembre.

La France a compté 2 120 naissances en moyenne par jour en juillet 2021, comme en juillet 2020. "En juillet, mois de l'année où il naît en général le plus d'enfants, les naissances ont retrouvé leur niveau de l'an dernier. Ces bébés ont été pour la plupart conçus en octobre 2020, avant le second confinement", observe l'institut de la statistique.

Fermeture des centres de procréation

Neuf mois après le début (mars 2020) du premier confinement imposé pour stopper la pandémie de Covid, les naissances avaient fortement baissé en France : -7% de nouveau-nés en décembre 2020 par rapport à décembre 2019, -13% en janvier 2021 par rapport à janvier 2020.

Le "contexte de crise sanitaire et de forte incertitude a pu décourager les couples de procréer, les inciter à reporter de plusieurs mois leurs projets de parentalité", explique l'Insee. Des craintes de "transmission possible du virus de la mère au nouveau-né ont pu également jouer". Les centres de procréation médicalement assistée ont également été fermés pendant ce premier confinement du printemps 2020, relève par ailleurs l'Insee.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.