Confinement : "Pas un seul salarié d'Orange n'a été au chômage partiel, l'entreprise a assumé la totalité de ses salariés", précise Stéphane Richard, PDG d'Orange

Alors que plusieurs grands patrons ont annoncé qu'ils allaient baisser leur rémunération en signe de soutien, Stéphane Richard, PDG d'Orange, indique n'avoir pas pris cette décision pour l'instant.

Stéphane Richard, le 13 juin 2019, à Abidjan, en Côte d\'Ivoire.
Stéphane Richard, le 13 juin 2019, à Abidjan, en Côte d'Ivoire. (ISSOUF SANOGO / AFP)

La crise du coronavirus a de lourdes conséquences sur l'économie. De nombreux salariés ont été placés en chômage partiel, ce qui représente un coût important pour l'Etat. "Pas un seul salarié d'Orange n'a été au chômage partiel, l'entreprise a assumé la totalité de ses salariés", a déclaré jeudi 28 mai sur franceinfo Stéphane Richard, PDG d'Orange. "Orange ne fait appel à aucun financement public, poursuit-il. On n'a pas fait appel au chômage partiel, on a payé l'intégralité de nos salariés et on leur a garanti la totalité de leur rémunération y compris dans la partie variable."

Toutes les personnes qui travaillent dans nos boutiques ont continué d'être payé intégralement. On a estimé qu'on devait cette solidarité à tous nos employés.Stéphane Richardà franceinfo

Plusieurs grands patrons ont annoncé qu'ils allaient baisser leur rémunération en signe de soutien. "Je n'ai pas pris cette décision pour l'instant", a expliqué Stéphane Richard, PDG d'Orange, qui indique être aussi le dernier du CAC 40 en termes de rémunération. "Je veux avoir plus de visibilité. Si j'estime qu'il faut le faire je le ferai."