Confinement : la peur de la pénurie, malgré les affirmations du gouvernement

Le gouvernement a beau affirmer qu’il n’y aura pas de risque de pénurie en France, les rayons se vident partout en France. Riz, pâtes, conserves, certains font des réserves, parfois excessives.

France 3

Des scènes de cohue, des files de chariots prêts à être remplis dès l’ouverture et des bousculades. Ce mardi 17 mars au matin, les clients se sont précipités dans les supermarchés par peur de manquer. Alors, pour faire face, la grande distribution s’est adaptée. Dans un entrepôt de la marque Lidl, par exemple, le directeur a entièrement revu sa chaîne logistique. Priorité aux produits de première nécessité : légumes en conserve, papier-toilette, lait, et surtout, des tonnes de pâtes.

« Des produits qui ne manquent pas »

« Notre fournisseur de pâtes nous a livré un camion entier de marchandise. On a des palettes complètes de pâtes (…) Donc ce sont des produits qui ne manquent pas. On en reçoit tous les jours, on en a dans nos entrepôts, et on les expédie tous les jours sur nos supermarchés », explique Alexandre Bouline, directeur régional de Lidl. Cet entrepôt tourne à 150% depuis deux semaines. Les équipes, elles, se relaient sept jours sur sept, et multiplient les heures supplémentaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des clients attendent leur tour devant un supermarché en raison des mesures prises pour lutter contre l\'épidémie,  le 16 mars 2020 à Paris.
Des clients attendent leur tour devant un supermarché en raison des mesures prises pour lutter contre l'épidémie,  le 16 mars 2020 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)