Confinement : deux rorquals aperçus près des côtes à Marseille

Quand la nature reprend ses droits, c'est l'effet positif du confinement. Mercredi 8 avril, à Marseille, deux rorquals communs ont été aperçus près des Calanques de la cité phocéenne.

France 3

C'est le plus gros cétacé au monde après la baleine bleue. Mercredi 8 avril, deux rorquals communs nageaient tranquillement dans le parc des Calanques à Marseille (Bouches-du-Rhône). L'espèce est commune en Méditerranée, mais, si proche, l'image est rare. "Ce qui est exceptionnel, c'est de les voir si près des côtes de l'agglomération marseillaise et de façon aussi visible", estime Didier Réault, président du parc national des Calanques.

Un regard sur l'environnement nécessaire

Beaucoup moins de bateaux, plus de touristes ; on a envie de se dire que l'un des effets du confinement est que les animaux respirent. "Quand le confinement sera fini, comment va-t-on repartir ? Il faut absolument que l'on ait, en parallèle des inquiétudes sanitaires et économiques, un regard sur l'environnement", alerte Jacques Debeaud, vice-président de France nature environnement. Difficile de dire si la nature reprend vraiment ses droits ou si nous prenons d'avantage le temps de l'observer. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Image diffusée le 8 avril sur les réseaux sociaux par le Parc national des Calanques, montrant un rorqual.
Image diffusée le 8 avril sur les réseaux sociaux par le Parc national des Calanques, montrant un rorqual. (CAPTURE D'ÉCRAN)