Cluster à Chambourcy dans les Yvelines : le médecin Jérôme Marty appelle à "agir tout de suite pour bloquer l'émergence du variant sud-africain"

La ville de Chambourcy a débuté une campagne de dépistage du Covid-19 auprès de sa population, et a fermé ses écoles, après la découverte de nombreux cas de variants sud-africains et brésiliens dans la commune.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jérôme Marty, médecin généraliste et président de l’Union française pour une médecine libre. (Photo d'illustration) (LP / AURELIE LADET / MAXPPP)

"Il faut agir tout de suite pour bloquer l'émergence du variant sud-africain", a appelé ce samedi 27 février sur franceinfo le médecin généraliste Jérôme Marty, président de l’Union française pour une médecine libre, alors que la ville de Chambourcy (Yvelines) a débuté une campagne de test de sa population et a fermé ses écoles, après la découverte de nombreux cas de variants du coronavirus sud-africains et brésiliens dans la commune.

>> Suivez les dernières informations sur l'évolution de l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

"Ces mesures immédiates sont nécessaires parce qu'on sait que le variant sud-africain a une forte influence sur l'efficacité des vaccins. Il y a de fortes suspicions que le vaccin AstraZeneca ait peu d'efficacité sur le variant sud-africain et que le vaccin Pfizer ait moins d'efficacité. C'est pour cela qu'il faut tout faire pour éviter qu'il ne devienne dominant en France", ajoute le médecin.

"Ce qu'il faut faire, c'est à tout prix prendre des mesures comme à Chambourcy, pour éviter que ce variant sud-africain prenne le pas sur les autres. Il faut frapper vite et il faut frapper court. C'est pour cela que l'idée de perdre du temps est vraiment écartée", explique Jérôme Marty.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.