Malgré le succès de "Tenet" et d'"Effacer l'historique", les professionnels du cinéma restent inquiets

Le Festival du film américain débute vendredi 4 septembre à Deauville (Calvados). Les stars américaines sont restées à la maison.

FRANCE 2

Confiné durant six mois, le cinéma américain est à l’agonie. Son industrie en tout cas, qui souffre encore aujourd’hui de la crise sanitaire. Dernier couac : l’acteur Robert Pattinson, en plein tournage pour Batman, est positif au Covid-19. Bonne nouvelle cependant, le succès du dernier film de Christopher Nolan, Tenet, a explosé les scores de 2020 en France en totalisant plus d’un million de spectateurs en 10 jours. Un petit espoir pour les salles américaines, qui réouvrent progressivement à compter de samedi 5 septembre.

Une rentrée incertaine

Chez les Français, la comédie Effacer l’historique a totalisé 260 000 entrées pour sa première semaine. Malgré tous, l’inquiétude est là chez les professionnels de l’industrie du film. "On espère que les spectateurs vont continuer à se rendre au cinéma en masse au mois de septembre, mais il y a pas mal de raisons de penser que le mois de septembre va encore être un mois très difficile", commente Marc-Olivier Sebbag, délégué général de la fédération nationale des cinémas français. Deux blockbusters sont attendus à la rentrée : Wonder Woman 1984 en octobre et le dernier James Bond, annoncé le 11 novembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Même si elle progresse pour la deuxième semaine consécutive, des salles françaises reste en retrait de près de 71,8% par rapport à la même période de 2019.
Même si elle progresse pour la deuxième semaine consécutive, des salles françaises reste en retrait de près de 71,8% par rapport à la même période de 2019. (ALFREDO ESTRELLA / AFP)