Christophe Castaner en Seine-Maritime : "Un ministre qui donne des leçons, ce n'est pas de ça dont on a besoin", estime un député communiste

"Les habitants du littoral ne vont pas faire n'importe quoi", a expliqué Sébastien Jumel qui critique les avertissements du gouvernement sur la réouverture des plages. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Sébastien Jumel, député du Parti communistede la 6e circonscription de Seine-Maritime, s'exprime lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale à Paris, le 5 novembre 2019 (photo d'illustration). (THOMAS SAMSON / AFP)

"Si les règles ne sont pas respectées, nous devrons revenir sur cette décision"a prévenu Christophe Castaner, à propos des plages rouvertes alors que la France poursuit son déconfinement entamé le 11 mai. Le ministre de l'Intérieur était en déplacement en Seine-Maritime samedi 16 mai pour leurs réouvertures. "Ça suffit les leçons", a réagi sur franceinfo samedi, Sébastien Jumel, député du Parti Communiste de la 6ème circonscription de Seine-Maritime.

>> Suivez les dernières informations sur le déconfinement dans notre direct

"Ce gouvernement qui a mal géré la crise, qui a été dans l'incapacité de prendre soin de ses habitants, de prendre soin de l'hôpital, de nous livrer des masques gratuitement et dans les temps, ou de mettre en place la massification des tests, aurait du s'inspirer de l'esprit de responsabilité des Français" a ajouté le député communiste.

"On n'est pas des petits enfants"

"Les Français ont subi un confinement qu'ils ont respecté, en responsabilité. Les habitants du littoral savent à quel point la mer, c'est précieux et ils ne vont donc pas faire n'importe quoi, a expliqué Sébastien Jumel. On n'est pas des petits enfants et donc un ministre qui donne des leçons, ce n'est pas de ça dont on a besoin.

Pour le député communiste, "on veut un État qui prend soin, un État qui répare l'hôpital, un État qui se préoccupe du fait que pour l'instant, l'école a repris mais avec 9% seulement des enfants au rendez-vous. Sébastien Jumel estime que "c'est là dessus qu'on attend le gouvernement". Concernant la réouverture des plages, le député estime que "c'était déterminant" pour les habitants de Seine-Maritime.

Pour nous, les plages, c'est notre espace de vie, c'est notre identité, c'est notre ADN et donc c'était vital.

Sébastien Jumel, député PC de Seine-Maritime

à franceinfo

"D'autant que sur la plage, c'est évidemment moins dangereux de mon point de vue que dans un supermarché ou bien d'être contraint de retourner à l'usine sans avoir bien le choix", a ajouté le député de Seine-Maritime. L'élu explique avoir lui-même fait le tour de "sa belle ville de Dieppe" avec sa fille, à vélo pour aller respirer la mer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.