Chômage partiel : les indemnités ne baisseront pas au 1er juillet

Nouvelle rassurante pour les 8,6 millions de Français qui touchent le chômage partiel. Les règles ne changeront pas au 1er juillet. Après plusieurs jours de flou, le gouvernement a tranché : l’État maintient pour l'instant son dispositif.

FRANCE 3

C'est une prise de parole sur le chômage partiel qui a l'apparence d'un couac. Interrogé lundi 15 juin, Gérald Darmanin annonce que le chômage partiel va baisser à partir du 1er juillet. Une information corrigée par le ministère du Travail à peine 20 minutes plus tard. "L'information selon laquelle l'indemnisation des salariés en activité partielle passerait à 60% du brut est inexacte."

Gouvernement et syndicats négocient pour la suite

Le chômage partiel reste donc en l'état. Le salarié continue de toucher 60% de son salaire brut avec une prise de charge de 15% par l'entreprise comme depuis le 1er juin avec une prise en charge de 15% par l'entreprise comme depuis le 1er juin. Pas de changements à prévoir au 1er juillet mais les partenaires sociaux et le gouvernement négocient déjà une nouvelle version du chômage partiel pour la rentrée. Force Ouvrière estime qu'il ne faut pas baisser l'indemnité des salariés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une agence Pôle emploi à Gravelines (Nord), le 30 mars 2016.
Une agence Pôle emploi à Gravelines (Nord), le 30 mars 2016. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)