Vidéo "Quelque part, il a validé la conduite thérapeutique de l'IHU" : quand le président Macron rendait visite à Didier Raoult, en avril 2020

Publié Mis à jour
En avril 2020, une visite présidentielle à valeur d'adoubement pour Didier Raoult, alors patron controversé de l'IHU de Marseille
Complément d'enquête / France 2

Au printemps 2020, alors que la pandémie enflait, il disait détenir le traitement miracle contre le Covid-19. Mais rapidement, la controverse rattrape le professeur Raoult. En lui rendant début avril une visite surprise, le président Macron aurait-il en quelque sorte adoubé celui qu'il tenait pour "un grand scientifique" ?

En avril 2020, la France confinée pour cause de pandémie est en pleine "Raoultmania", Marseille en tête. Le patron de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection, qui promet de soigner le Covid-19 grâce à l'hydroxychloroquine, est au sommet de sa popularité. Pourtant, les premières études mettant en doute l'efficacité de son traitement ont été publiées, et le monde médical affiche le plus grand scepticisme.

C'est dans ce contexte que le président de la République en personne se rend à l'IHU, le 9 avril. Une visite à laquelle "l'ensemble du cabinet d'Emmanuel Macron à l'Elysée est absolument hostile", affirme la journaliste Ariane Chemin, qui a enquêté sur ses coulisses. Si son hôte la vit comme une consécration, Emmanuel Macron, lui, serait selon elle moins intéressé par le scientifique que par le phénomène politique qu'il représente. D'après la journaliste, il serait surtout venu "endormir" le rival potentiel qu'aurait pu devenir une personnalité aussi adulée.

Pendant ce temps, des services de réanimation débordés dans les hôpitaux marseillais

"La visite s'est passée très bien", consent à lâcher Didier Raoult, interrogé par "Complément d'enquête". Pendant deux heures, le professeur avait fait au président les honneurs de son institut hospitalo-universitaire, à la rencontre de soignants et d'étudiants détendus. Pendant ce temps, à cent mètres de là à vol d'oiseau, on gérait des services de réanimation débordés, des patients sous respirateur, d'autres qui décédaient… Un contraste choquant, estime le numéro deux des hôpitaux marseillais. 

Cette visite présidentielle a-t-elle eu valeur d'adoubement pour Didier Raoult ? Le professeur Jean-Luc Jouve pense que "de manière volontaire ou involontaire, quelque part, il a validé une conduite thérapeutique de l'IHU à une époque où elle était déjà remise en cause par le monde médical". Un mois et demi après la visite du président Macron, qui disait tenir Didier Raoult pour "un grand scientifique", un décret finit par interdire totalement la prescription d'hydroxychloroquine.

Extrait de "Didier Raoult, le savant flou", un document à voir dans "Complément d'enquête" le 17 novembre 2022.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.