Chambourcy : dépistage massif après la découverte de cas du variant sud-africain dans une école

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Chambourcy : dépistage massif après la découverte de cas du variant sud-africain dans une école
France 2
Article rédigé par
C. Sinz, S. Guillemot, M. Le Rue - France 2
France Télévisions

À Chambourcy, dans les Yvelines, la rentrée scolaire est reportée, après la découverte de cas du variant sud-africain. Un dépistage massif a lieu samedi 27 et dimanche 28 février.

Les parents sont venus avec leurs enfants pour se faire dépister, à Chambourcy, dans les Yvelines, samedi 27 février. Tous sont impatients de savoir s’ils ont été contaminés. Tout a commencé dans une école maternelle où a été détecté le premier cas de Covid-19, juste avant les vacances. Au total, sept élèves, trois enseignants et trois ATSEM, les agents qui aident les instituteurs, ont été dépistés positifs au variant sud-africain. Des équipes spécialisées ont investi les écoles et le collège. La moindre surface pouvant être contaminée a été désinfectée.

Déterminer l’ampleur de la contamination

Les malades et les cas contact ont été isolés. Une enquête pilotée par l’Agence régionale de santé n’a pas permis de remonter au patient zéro. La priorité est de déterminer l’ampleur de la contamination. "On a proposé de faire ce dépistage massif sur la ville de Chambourcy, pour voir comment circule ce virus. Est-ce que c’est très localisé à ces écoles ou est-ce que c’est beaucoup plus diffus dans la ville ?", résume Marion Cinalli, directrice de l’ARS des Yvelines.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.