Chaleur et coronavirus ne feraient pas bon ménage

Il reste, lundi 1er juin, 1 302 personnes atteintes par le coronavirus en réanimation en France. Les jours ensoleillées pourraient mettre à mal le virus. Selon l’Académie de médecine, une hypothétique seconde vague aurait plus de chances de subvenir en hiver que durant la saison chaude.

FRANCEINFO

Le Covid-19 passera-t-il l'été ? La pandémie semble marquer le pas. Le nombre de patients en réanimation et celui des décès sont en baisse. Selon des chercheurs chinois, 1°C de plus entrainerait une baisse de 3,1% des nouveaux cas et de 1,2% des décès. Selon une étude de l'Académie de médecine, les scientifiques ont découvert que le virus circule le mieux à 11,2°C et qu'il se diffuse très peu lorsque la température atteint 34,8°C.

"Si le virus est thermosensible, il va réapparaître"

"Avec l'été, ça a l'air d'aller mieux mais attention : quand les températures vont, à nouveau, baisser si ce virus est thermosensible (...) il va réapparaître", explique le Dr Henri Julien, membre de l’académie. Toutes ses études restent partielles et incertaines. Au Brésil, le Covid-19 continue de circuler malgré un climat tropical. Aucun scientifique ne se risque à tirer de conclusions trop définitives sur l’évolution de l’épidémie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un couple prend un bain de soleil sur la plage de Tamarama au côté d\'une sculpture de l\'artiste australien Mikaela Castledine à Sydney (Australie), le 23 octobre 2014.
Un couple prend un bain de soleil sur la plage de Tamarama au côté d'une sculpture de l'artiste australien Mikaela Castledine à Sydney (Australie), le 23 octobre 2014. (WILLIAM WEST / AFP)