Ces agents de la "brigade d'anges gardiens" qui tracent les patients positifs au Covid-19

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Les anges gardines du Covid-19
Article rédigé par
France Télévisions

Surnommées les "brigades d'anges gardiens" par le ministre de la Santé Olivier Véran, 6500 agents de l'Assurance maladie sont chargés depuis un an et sur tout le territoire de tracer les personnes positives au Covid-19, de les isoler et prévenir les cas contacts. Reportage en Haute-Saône. #IlsOntLaSolution

Le dispositif de "contact tracing" a été mis en place dans chaque département : sept jours sur sept, de 8h à 18h, ils sont près de 6500 agents de la Caisse primaire d’Assurance maladie (CPAM) sur tout le territoire, dont une vingtaine d'opérateurs sur la plateforme téléphonique de Haute-Saône. Leur mission : appeler les personnes qui se sont déclarées positives au Covid-19, les recenser et prévenir les cas contacts. Objectif premier de ces appels : casser la chaîne de contamination et surtout rassurer les personnes malades.

On leur donne leur période d'isolement qui est de 10 jours. On leur propose aussi la visite d'une infirmière si besoin

Léa Lallemand

Agent d'écoute

35 000 cas contacts contactés en Haute-Saône

La plateforme a été lancée en mai dernier. Et depuis, ce sont 200 personnes en moyenne qui sont contactées tous les jours. Un recensement qui a donc fait ses preuves dans le département.

Aujourd'hui nous sommes à peu près à 17000 patients zéro en Haute-Saône contactés et 35000 cas contacts qui ont été joints par nos services.

Régine Ris Parisel

Médecin coordinateur de la plateforme

Le dispositif de tracing est maintenu jusqu’à l’été dans les CPAM avec comme principales missions : tester, alerter, protéger pour lutter contre la propagation du virus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.