Carte Covid-19 : alerte renforcée, maximale ou simple vigilance, découvrez le seuil d'alerte de votre département

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a dévoilé une nouvelle classification des départements en fonction de l'intensité de l'épidémie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.

Une nouvelle carte pour suivre l'évolution de l'épidémie, dans les métropoles et les départements français. Depuis le 23 septembre, Olivier Véran, ministre de la Santé, présente de nouveaux seuils pour évaluer l'intensité de l'épidémie de façon locale. Une carte actualisée chaque semaine, au fil de l'évolution des indicateurs de l'épidémie. 

>> Découvrez les nouvelles restrictions par zone annoncées par Olivier Véran

Alors que l'on connaissait déjà le seuil de vigilance ou d'alerte, le ministère a établi de nouveaux critères pour placer certains départements ou métropoles en alerte renforcée, alerte maximale, ou pire, en état d'urgence sanitaire. Un classement  différent de celui des "zones de circulation active du virus", dont la liste est définie par décret. Voici notre carte pour visualiser le niveau d'alerte qui concerne votre département.

Trois seuils d'alerte

Le seuil d'alerte est dépassé lorsque le taux d'incidence arrive au-delà de 50 nouveaux cas de Covid-19 pour 100 000 habitants dans un département. L'alerte renforcée est quant à elle déclenchée si ce taux dépasse les 150 pour 100 000 habitants, et si le taux d'incidence chez les personnes âgées est également au-dessus des 50 pour 100 000. Ce seuil concerne à ce jour six métropoles (Bordeaux, Rennes, Rouen, Dijon, Clermont-Ferrand et Nice).

Pire, le seuil d'alerte maximale est atteint lorsque trois conditions sont réunies : le taux d'incidence du département dépasse les 250 pour 100 000 habitants ; le taux d'incidence chez les personnes âgées dépasse les 100 pour 100 000 ; la part des patients positifs au Covid-19 dans les services de réanimation de la zone définie atteint plus de 30%. Ce seuil est dépassé dans cinq départements (Guadeloupe, Paris et sa petite couronne) et dans sept métropoles (Aix-Marseille, Lyon, Grenoble, Saint-Etienne, Lille, Toulouse et Montpellier). Le seuil d'état d'urgence sanitaire, lui, ne concerne pour l'instant aucun département français.

Pour savoir si votre département est susceptible de passer d'un seuil à l'autre, franceinfo a réalisé les cartes de deux de ces indicateurs, permettant de suivre localement l'évolution de l'épidémie.

Le taux d'incidence par département

L'un des critères phares est donc le taux d'incidence observé dans chaque département : c'est le nombre de cas confirmés sur la semaine écoulée, rapporté au nombre d'habitants. Même s'il faut prendre cet indicateur avec des pincettes, car il est fortement lié à la politique de dépistage, il permet de suivre la dynamique de l'épidémie.

Le taux d'incidence chez les personnes âgées

Pour observer de manière plus précise la dynamique de l'épidémie, les autorités sanitaires scrutent également le taux d'incidence chez les personnes âgées, qui sont plus à risque. Voici, pour chaque département, le taux d'incidence chez les personnes de plus de 60 ans.

Part des patients Covid-19 dans les services de réanimation

Le dernier critère concerne donc la part qu'occupent les patients touchés par le Covid-19 en réanimation. Si cette proportion dépasse les 30% à l'échelle de la région, le département est susceptible de passer en zone d'alerte maximale, comme ce fut le cas à Marseille ou en Guadeloupe fin septembre.

D'après les dernières données disponibles, la France disposait de 5 080 lits de réanimation au 31 décembre 2019. Avec, d'ailleurs, des départements plus ou moins bien fournis, comme nous l'évoquions dans cet article. Pour calculer le taux d'occupation des services de réanimation, nous avons donc rapporté le nombre de patients Covid-19 en réa, par département, aux places disponibles. Sur cette carte, apparaissent les taux d'occupation par région.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.