Carte Covid-19 : urgence sanitaire, couvre-feu, indicateurs au rouge... Découvrez où se situe votre département dans la crise sanitaire

La nouvelle vague épidémique qui touche la France a conduit les autorités sanitaires à instaurer de nouvelles mesures, en fonction des indicateurs de chaque département.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.

Un état d'urgence sanitaire, doublé d'un couvre-feu pour certains départements. C'est la situation dans laquelle se trouve la France, depuis le 22 octobre et les nouvelles annonces du gouvernement pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

La France entière est en état d'urgence sanitaire depuis le 17 octobre. Concrètement, cela autorise le gouvernement à prendre certaines mesures de restriction des libertés, afin de prévenir et de limiter les conséquences de la pandémie. Au premier rang de ces mesures se trouve le couvre-feu, instauré dans les départements où les indicateurs de l'intensité de l'épidémie sont élevés. Au 22 octobre, 54 départements ainsi que la Polynésie française étaient concernés. Au total, quelque 46 millions de personnes sont astreintes à un confinement nocturne, entre 21 heures et 6 heures du matin.

Pour décider s'il faut, dans un département, doubler l'urgence sanitaire d'un couvre-feu, le gouvernement utilise les mêmes indicateurs que depuis le mois de septembre : le taux d'incidence, le taux d'incidence des personnes âgées, et le taux d'occupation des services de réanimation par des patients Covid-19. Pour être placé sous couvre-feu, un département doit remplir trois critères : un taux d'incidence supérieur à 250 pour 100 000 habitants ; un taux d'incidence des plus de 65 ans supérieur à 100 pour 100 000 habitants ; et un taux d'occupation des services de réanimation de plus de 30%. La direction générale de la santé précise néanmoins qu'une appréciation au cas par cas peut intervenir : un département peut être placé en couvre-feu si certains indicateurs se rapprochent des seuils critiques, sans pour autant les avoir dépassés.

Pour savoir si votre département est susceptible de changer de catégorie, franceinfo a réalisé les cartes de ces indicateurs, permettant de suivre localement l'évolution de l'épidémie.

Le taux d'incidence par département

L'un des critères phares est donc le taux d'incidence observé dans chaque département : c'est le nombre de cas confirmés sur la semaine écoulée, rapporté au nombre d'habitants. Même s'il faut prendre cet indicateur avec des pincettes, car il est fortement lié à la politique de dépistage, il permet de suivre la dynamique de l'épidémie. Au 22 octobre, le taux d'incidence dépassait 250 dans 32 départements, et atteignait même 727,31 pour 100 000 habitants dans la Loire.

Le taux d'incidence chez les personnes âgées

Pour observer de manière plus précise la dynamique de l'épidémie, les autorités sanitaires scrutent également le taux d'incidence chez les personnes âgées, qui sont plus à risque. Voici, pour chaque département, le taux d'incidence chez les personnes de plus de 60 ans. Au 22 octobre, il dépassait 100 dans 76 départements et atteignait son maximum dans la Loire, avec 644,06 pour 100 000 habitants.

Part des patients Covid-19 dans les services de réanimation

Le dernier critère concerne donc la part qu'occupent les patients touchés par le Covid-19 en réanimation. Si cette proportion dépasse les 30% à l'échelle de la région, le département est susceptible de passer en zone d'alerte maximale, comme ce fut le cas à Marseille ou en Guadeloupe fin septembre.

D'après les dernières données disponibles, la France disposait de 5 080 lits de réanimation au 31 décembre 2019. Avec, d'ailleurs, des départements plus ou moins bien fournis, comme nous l'évoquions dans cet article. Pour calculer le taux d'occupation des services de réanimation, nous avons donc rapporté le nombre de patients Covid-19 en réa, par département, aux places disponibles. Sur cette carte, apparaissent les taux d'occupation par région. Ce chiffre dépassait les 50% dans cinq régions métropolitaines : Auvergne-Rhône-Alpes, Ile-de-France, Corse, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Hauts-de-France. Et dépassait les 30% dans 12 régions au total.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.